Imagine à Nouméa - Février 2009


Imagine s'installe à Nouméa



Déjà un mois que l'on est de retour sur Imagine. La première quinzaine a été éprouvante, fatigués de notre voyage qui a duré 48 heures, le décalage horaire, et surtout le coup de blues d'avoir quitté familles et amis après ces deux mois intenses passés en France. Et puis la chaleur de l'été austral est bien au rendez-vous mais difficile à apprivoiser quand on rentre de l'hiver. On a souvent 35 à 40 degrés dans le bateau, et certains jours il n'y a pas un souffle d'air.

Dans le lagon
On a réussi à sortir déjà 4 fois dans le lagon. La première fois, c'était juste pour se mettre au mouillage dans un endroit avec de l'eau claire pour pouvoir gratter les coquillages sous les coques et les hélices après 3 mois sans bouger dans la marina. Pascal avec l'aide de Romain et Bastien n'a pas mis plus d'une heure. L'eau est à 29 degrés, un régal. Depuis, chaque week-end, à peine les enfants rentrés de l'école le vendredi après-midi on largue les amarres pour aller au mouillage. Il y a eu un week-end devant un îlot où Romain et ses copains ont campé pendant deux jours avant la rentrée scolaire. On a également essayé différents mouillages les week-ends suivants car la chaleur était vraiment étouffante à la marina, on a fait quelques photos, films et on a surtout mangé du poisson frais, ravitaillé par Romain, chasseur impitoyable! On a observé plusieurs fois des dauphins, jouant dans nos étraves, ou chassant dans le calme de la nuit sous la lune autour du bateau, en soufflant bruyamment. Les requins sont souvent au rendez-vous aussi, mais on n'a encore pas vu de gros spécimen. On se méfie quand même.
Le dimanche en fin d'après-midi, tout les bateaux mettent le cap sur Nouméa. C'est amusant de voir toutes ces voiles converger vers le port, ce sont nos embouteillages à nous ...

Au coeur de Nouméa
Nous habitons sur le ponton I, le dernier de la marina Port Moselle, au coeur de la ville de Nouméa. C'est le mieux protégé de la houle en général, les bateaux qui nous entourent ne sont que sporadiquement habités et donc c'est le plus calme, ça limite les problèmes de voisinage! La marina est relativement propre, sauf dans certaines conditions de vent où les déchets terrestres flottent entre les pontons, il y a encore de gros efforts d'éducation à faire ici!
La situation de la marina dans Nouméa est idéale, les enfants sont autonomes pour l'école avec moins de 10 minutes de marche pour accéder au collège et au lycée; le marché aux poissons, aux fruits et légumes jouxte la marina, le cinéma, le supermarché casino, et les commerces courants sont dans un rayon de 10 à 15 minutes de marche, le coeur de ville et les boutiques également!

Les projets
Depuis que les enfants sont à l'école, les occupations ne manquent pas mais restent plutôt basiques pour l'instant: bricolages et tâches ménagères, formalités administratives, bancaires, courses,... On essaie de prendre nos marques, on cogite sur des projets divers mais ce qui peut paraître évident en métropole ne l'est pas forcément ici! On découvre le système calédonien, bien différent encore du système polynésien, la cohabitation des kanaks, des caldoches, les zoreilles (les métropolitains), et les autres (wallisiens, polynésiens, asiatiques...). Pas de grève générale encore ici, malgré les appels d'un des principaux syndicats, pourtant la vie n'est pas aussi facile que les documentaires vu à la télé en France veulent bien le laisser croire et la vie chère est un gros problème. On nous annonce quand même encore une croissance positive de 1,5% pour 2009 en dépit de la crise mondiale et de l'effondrement des cours du nickel. Intox? On verra bien ...